top of page
Image by Armando Arauz

Blog

Salaire Canadien : brut, net et déductions

Comprendre le salaire réel que l'on percevra est une information capitale pour tout nouvel arrivant à Toronto, voire même pour les personnes en cours de prospection. La compréhension des retenues salariales vous permettra de négocier un salaire approprié et de prendre de meilleures décisions financières.



La fiche de paie en Ontario (Paystub)


Il est important de bien comprendre votre fiche de paie en Ontario, qui peut s'avérer bien plus simple (ou bien plus complexe !) que dans le pays d'où vous venez.

Qu'importe votre employeur, votre fiche de paie en Ontario, appelée ici paystub, sera à peu près la même. Vous y trouverez :

  • Votre nom

  • La période payée (normalement 2 semaines)

  • Votre paie brute et nette

  • Le détail de chaque déduction (plus de détails ci-dessous)

  • Votre salaire brut et net cumulé à ce jour


Exemple d'une fiche de paie générée par canadapaystubs.com :


 

Les déductions de salaire


CPP - Canadian Pension Plan

Il s'agit de la cotisation au Régime de pensions du Canada qui vous procurera une pension imposable pour remplacer une partie de votre revenu après votre retraite. Cette cotisation (et la future pension que vous toucherez) est assez minime au Canada : il est fortement conseillé de cotiser à d'autres régimes en parallèle.

En 2024, le taux de retenue est de 5.95 % et le salaire imposable maximum est de 68 500 $. Notez que les premières 3 500 $ de salaire sont exonérées. Cela signifie en pratique que si votre salaire brut est supérieur à 68 500 $, vous paierez annuellement au CPP : (68 500 - 3 500) x 5.95 % = 3 867.50 $. Votre employeur paiera la même somme de son côté.

Si votre fiche de paie vous présente le montant au prorata des 2 semaines travaillées, cela équivaut à 3 867.50 $ / 26 = 148.75 $.


EI - Employment Insurance

Il s'agit de la cotisation à l'Assurance-emploi du Canada qui vous procurera une pension imposable pour remplacer une partie de votre revenu en cas de licenciement non responsable.

En 2024, le taux de retenue est de 1.66 % et le salaire imposable maximum est de 63 200 $. Cela signifie en pratique que si votre salaire brut est supérieur à 63 200 $, vous paierez annuellement à l'EI : 63 200 x 1.66 % = 1 049.12 $. Votre employeur paiera un montant sensiblement supérieur de son côté.

Si votre fiche de paie vous présente le montant au prorata des 2 semaines travaillées, cela équivaut à 1 049.12 $ / 26 = 40.35 $.


Fed Tax - Federal Income Tax

Il s'agit de l'impôt sur le revenu prélevé par le Canada (donc fédéral). Cet impôt est indexé au montant de vos revenus bruts selon la grille suivante :

Salaire Brut Annuel

Taux d'imposition

$0 à $55,867

15.0%

$55,868 à $111,733

20.5%

$111,734 à $173,205

26.0%

$173,206 à $246,752

29.0%

Au-delà de $246,752

33.0%

Cela signifie en pratique que si votre salaire brut est de 100 000 $, vous paierez annuellement au Canada une taxe de : 55,867 x 15% + (100,000 - 55,867) x 20.5% = 17,427.32 $.

Si votre fiche de paie vous présente le montant au prorata des 2 semaines travaillées, cela équivaut à 17,427.32 $ / 26 = 670.28 $.


Income Tax - Ontario Income Tax

Il s'agit de l'impôt sur le revenu prélevé par l'Ontario en plus de l'impôt fédéral canadien. Cet impôt est indexé au montant de vos revenus bruts selon la grille suivante :

Salaire Brut Annuel

Taux d'imposition

$0 à $51,446

5.05%

$51,446 à $102,894

9.15%

$102,894 à $150,000

11.16%

$150,000 à $220,000

12.16%

Au-delà de $220,000

13.16%

Cela signifie en pratique que si votre salaire brut est de 100 000 $, vous paierez annuellement à l'Ontario une taxe de : 51,446 x 5.05% + (100,000 - 51,446) x 9.15% = 7,040.71 $.

Si votre fiche de paie vous présente le montant au prorata des 2 semaines travaillées, cela équivaut à 7,040.71 $ / 26 = 270.80 $.


Autres déductions

En plus des retenues salariales mentionnées ci-dessus, votre employeur peut déduire d'autres montants de votre salaire. Ces déductions devraient figurer sur votre fiche de paie et peuvent inclure :

  • Contributions complémentaires au régime de retraite : votre employeur peut avoir un régime enregistré d'épargne-retraite collectif (RRSP) ou un régime de retraite d'entreprise auquel vous êtes inscrit. Si vous avez choisi de souscrire à ces contributions, vous devriez les voir sur votre fiche de paie.

  • Assurance complémentaire ou autres avantages : votre employeur propose peut-être des régimes d'assurance collective, tels que l'assurance-vie, l'assurance maladie complémentaire, l'assurance vision ou dentaire, ou l'assurance accident. Dans ce cas, l'employé est souvent tenu de partager les coûts pour tout ou partie des avantages.


 

En resumé


En somme, le Canada et l'Ontario sont des endroits où la fiscalité est relativement élevée. Il est donc essentiel pour les futurs résidents de bien comprendre le fonctionnement du système fiscal afin d'estimer correctement leur revenu net après impôts. Lorsqu'on compare les salaires bruts, il ne faut pas oublier de prendre en compte les charges sociales et les impôts qui réduisent significativement le montant final perçu sur le compte bancaire.


De plus, il est important de garder à l'esprit que les cotisations de retraite obligatoires sont souvent insuffisantes pour maintenir son niveau de vie après l'arrêt de l'activité professionnelle. C'est pourquoi il est recommandé d'effectuer des versements supplémentaires sur son régime de retraite personnel dès que possible pendant sa carrière.


En étant bien informé sur ces deux aspects, à savoir la fiscalité élevée et la nécessité d'épargner davantage pour sa retraite, les résidents du Canada et de l'Ontario peuvent prendre les bonnes décisions financières pour maximiser leurs revenus nets tout en préparant adéquatement leur retraite.


 

Simple Relocate est votre partenaire de relocalisation à Toronto. Nous pouvons vous aider dans votre installation sur Toronto, et dans une multitude d'autres services pour faciliter votre installation en Ontario.


תגובות


bottom of page